Self-défense : comprendre ce concept

Définition

Les méthodes de self-défense sont diverses et variées, mais dans l’ensemble, l’objectif est de vous permettre de survivre lors d’une agression réelle. Elles sont basées sur des techniques simples, facilement applicables en situation de stress. Les techniques n’ont pas de limites, frappes diverses aux parties génitales, morsures, doigts dans les yeux…

Self-défense vs. Arts martiaux

En théorie, le contenu technique des méthodes de self-défense et des arts martiaux devrait être similaire. Les arts guerriers devraient être des méthodes réalistes de self-défense, ayant en plus une spiritualité poussée. Néanmoins, les arts martiaux grand public ont souvent été vidés de leur substance (voir article précédent sur le « budo »). Pour le réalisme, vous devrez vous tourner vers la self-défense.

self-défense Pencak Silat
self-défense Pencak Silat

Différentes méthodes de self-défense

Les méthodes de self-défense prennent en compte l’environnement et le contexte d’une agression. Elles apprennent des techniques de défense contre des agressions à mains nues, à l’arme blanche, à l’arme contondante, et les menaces aux armes à feu. Elles vous apprennent à gérer plusieurs agresseurs et aussi à défendre une tierce personne en danger.

Certaines méthodes de self-défense sont focalisées sur le “pendant”, c’est-à-dire sur les techniques de self-défense. C’est par exemple le cas du krav maga et du penchak silat.

D’autres méthodes de self-défense sont plus complètes et enseignent l’ “avant”, le “pendant”, et l’ “après”. Ces disciplines sont par exemple la Boxe de Rue de Robert Paturel, ou encore la S.M.A. (Stratégie et Maîtrise d’Adversaires). L’ “avant” consiste à prévenir les risques, éviter le combat, gérer votre stress, décrypter le comportement et négocier avec les agresseurs, mieux communiquer, et rester lucide. L’ “après” consiste à retrouver son calme, secourir les blessés, et être capable de faire un signalement efficace aux autorités.

self-defense militaire
self-défense militaire

L’importance du combat en self-défense

La plupart des méthodes de self-défense ne s’intéressent qu’à l’enseignement classique de la self-défense, c’est-à-dire que les techniques sont travaillées en “départ/arrêté”. L’agresseur envoie un coup et la riposte est supposée tellement efficace que l’agresseur n’a pas le temps d’éviter l’enchaînement. Sauf que si cela ne marche et que le combat commence, vous serez perdus.

D’autres méthodes, comme la Boxe de Rue ou le Krav Maga, incluent des combats similaires à ceux pratiqués en sports de combat, avec les coups dangereux en plus (frappes aux parties…). Il est très difficile de reproduire un environnement réel pour s’entraîner et ne pas se blesser, néanmoins cela n’est pas une excuse pour ne pas le faire. Le réalisme doit être au coeur de l’entraînement, qui se devra d’être pratiqué en toute sécurité.

Voici une exemple de l’épreuve “Hitman” proposée en Boxe de Rue par l’ADAC. Des élèves se testent en 1 contre 1 ou 2 contre 1, avec des protections :

Articles de la même série

Sportivement,
Adrenalib

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *