Échauffement

L’échauffement, qui précède la séance de travail, à deux objectifs essentiels. Premièrement, il prépare le corps à l’effort physique qui doit être fournit lors de la séance. Secondement, il prépare l’esprit à l’effort psychologique demandé par la séance.

L’échauffement prépare votre corps à l’effort physique en élevant votre température corporelle

L’échauffement permet d’élever votre température corporelle et de faire passer progressivement votre corps de l’état de repos à l’état actif. Une température corporelle de 38.5 degrés Celsius est désirable afin d’optimiser les processus métaboliques et les différents systèmes physiologiques du corps humain (système cardio-vasculaire, nerveux, musculaire, sanguin…).

L’élévation de température corporelle évite les blessures

Un bon échauffement prévient à la fois les blessures immédiates (raideurs, douleurs, crampes…) et l’usure du corps à long terme. Si vous ne vous échauffez pas suffisamment ou pas correctement, malheureusement votre corps vous le rendra tôt ou tard.

Au niveau musculaire, l’élévation de la température corporelle dilate les vaisseaux sanguins, ce qui permet un meilleur étirement des muscles. Des muscles chauds sont élastiques et souples et tolèrent des efforts importants et brusques ainsi que des étirements de grande amplitude. Au contraire, des muscles froids ne tolèreront pas des étirements importants ou des efforts puissants, et donc sont plus vulnérables à des traumatismes.

Au niveau articulaire, l’échauffement stimule la production et la sécrétion de liquide synovial. Ce liquide permet, entre autres, de lubrifier les articulations et de réduire les frictions osseuses et la pression exercée sur les articulations pendant les mouvements. Sans échauffement articulaire correct, l’articulation, pas prête à l’effort, s’usera plus vite.

L’élévation de température optimise vos performances

Après un bon échauffement, les premiers mouvements de votre séance seront immédiatement pertinents, immédiatement efficaces, immédiatement utiles dans le développement de vos capacités physiques. Ils engendreront de meilleurs résultats que si votre corps n’est pas prêt à l’effort.

En effet, au niveau cardio-vasculaire, l’échauffement augment le rythme cardiaque et permet une meilleure oxygénation des organes. Au niveau du système nerveux, des muscles chauds reçoivent plus rapidement l’influx nerveux que des muscles froids. Les muscles chauds se contractent plus rapidement. Toujours au niveau musculaire, une température plus élevée implique une augmentation de l’activité biochimique des muscles permettant une force de contraction accrue. Enfin, au niveau sanguin, le débit du sang plus important facilite l’élimination des toxines.

Obtenir la bonne élévation de température corporelle

Un échauffement efficace doit préparer votre corps sans vous diminuer. Il doit élever votre température corporelle, sans vous épuiser. Un indicateur de “bonne température” est que vous devez être sur le point de transpirer à la fin de votre échauffement. Ceci reste un indicateur général, mais n’est pas une règle absolue, puisque nous sommes tous différents génétiquement, certains transpirant dès le moindre effort, et d’autres ne transpirant quasiment jamais. Ainsi, certains transpireront durant l’échauffement, d’autres pas. Adaptez cet indicateur à votre connaissance de vous-même.

Ensuite, la durée de l’échauffement peut varier selon la température de l’endroit dans lequel vous vous entraînez. En effet, si vous vous entraînez dehors en hiver, vous devrez probablement vous échauffer plus longtemps pour augmenter votre température corporelle que si vous vous entraîniez à votre domicile.

De plus, l’heure à laquelle vous vous entraînez peut aussi avoir un impact sur la durée de votre échauffement. Par exemple, tôt le matin, la température corporelle est moins élevée qu’en début de soirée. Si vous vous entraînez tôt, attention, vous devrez peut être vous échauffer un peu plus longtemps.
Enfin, pensez que les personnes plus âgées auront besoin de s’échauffer un peu plus que les jeunes. Adaptez-vous à vos sensations lors de l’échauffement pour savoir si vous avez besoin de plus de temps avant de commencer votre séance. Ecoutez votre corps !

Préparer l’esprit à l’effort psychologique

L’échauffement permet de se focaliser petit à petit sur l’entrainement en améliorant votre concentration. Il fait partie intégrante de votre routine d’entraînement, comme vous mettre en tenue (comme dans la publicité d’une célèbre marque d’eau minérale, d’abord la jambe gauche, chaussette, chaussure, puis la jambe droite…), préparer votre bouteille d’eau, votre serviette, prendre votre carnet d’entraînement, lancer votre musique préférée, et vous positionner à l’endroit où vous aller exécuter votre séance.

L’échauffement est la dernière étape vous permettant de vous immerger dans votre séance. Ayez confiance en vous, vous faites ce qu’il faut pour réussir. Pensez positivement en vous échauffant, ressentez vos muscles en mouvement, sensibilisez vous à votre respiration, à votre rythme cardiaque, puis ne pensez plus, agissez uniquement !

S’échauffer, la clé de la réussite

En conclusion, vous devez absolument vous échauffer afin d’éviter les blessures à court terme et à long terme. La préparation du corps, grâce à l’augmentation de la température corporelle, et la préparation de l’esprit, grâce à l’augmentation de la concentration, sont deux éléments indispensables afin d’exécuter une séance de sport productive et efficace en toute sécurité.

Sportivement,
Adrenalib

Laisser un commentaire